> technologie
Reportages
TechnologieReportages > Parcours architectural

Parcours architectural dans la ville de Tours

Les élèves de 5° du collège Montaigne de Tours

Nous avons effectué un parcours dans la ville pour observer les façades des maisons selon les différentes époques. Pour cela, nous avons utilisé le bus afin de rejoindre le centre-ville.

Voici le tracé de notre parcours

"Pendant ce parcours, nous avons pu constater que selon les époques, on n'utilisait pas les mêmes matériaux ni les mêmes techniques.Maintenant, nous savons reconnaître l'époque d'une maison en observant sa façade."

maisons rue des Tanneurs

Ces maisons ont été construites vers 1960 pour reconstruire le quartier démoli pendant la guerre de 1939-1945.

Les matériaux utilisés sont :
- le béton pour les murs,
- l'ardoise pour la toiture,
- la brique pour les cheminées.

Les ouvertures sont alignées horizontalement et verticalement.Il n'y a pas de décor.

Vers le haut

pont de fil

Nous avons regardé comment ce pont est fait : c'est un pont suspendu.

Il est réservé aux piétons et aux cyclistes car il est étroit et certainement pas assez solide pour les voitures ou les camions.

Il a remplacé le pont d'Eudes fermé en 1784. Premier pont de Tours, construit au 11ème siècle par le comte de Blois (Eudes).

Ensuite nous avons fait des croquis du pont Wilson et du pont Mirabeau. Ces deux ponts sont très différents.

Le pont Wilson

Le pont Mirabeau

En pierre et à huit arches

En béton précontraint à 4 piles

Mais il y a bien d'autres ponts à TOURS...

Le pont Napoléon

Le pont de Saint Cosme en construction

 

 

Vers le haut

remparts de la vieille ville

Nous avons étudié les matériaux et la technique utilisées à l'époque gallo-romaine :

- des moellons,
- du ciment rose,
- des briques pour marquer l'alignement de la couche.

On voit aussi des trous de boulins qui servaient à faire tenir les échafaudages.

Vers le haut

cathédrale Saint Gatien

Vers le haut

amphithéâtre gallo-romain

Vers le haut

vestiges derrière les cinémas "les studios"

Vers le haut

passage du cœur navré

L'entrée très sombre du passage
La sortie place Foire le Roy

Nous remontons par la rue Colbert (la grand'rue au Moyen âge) avec ses maisons à pans de bois pour nous arrêter au passage du cœur navré.
Ce passage mène de la rue Colbert à la Place Foire Le Roy.
Au moyen âge, les condamnés à mort ou au pilori empruntaient ce passage pour se rendre à leur supplice.

Vers le haut

place Foire Leroy

exemple de fiche d'observation

Nous avons choisi une maison pour en dessiner la façade.

Il fallait repérer :

- l'adresse,
- l'époque de la construction,
- les matériaux utilisés,
- la forme du toit,
- l'emplacement des fenêtres,
- les décors.

Nous avons aussi pris quelques photos.



Maisons du 14ème siècle
Pignon sur rue, toit très pentu.
Matériaux : pans de bois, briquettes, ardoise.
Fenêtres à meneaux de bois, non alignées.
Décors sculptés sur bois.

L'hôtel de la Bourdaisière du 15ème siècle
Pignon sur rue.
Matériaux : pierre de taille, ardoise.
Fenêtres à meneaux de pierre, alignées.
Corniches, larmiers et décors sculptés en pierre.

Une maison du 18ème siècle
Toit à la Mansard.
Façade sur la rue.
Matériaux : pierre de taille, pans de bois, briquettes, ardoise, zing.
Fenêtres à deux vantaux, alignées verticalement et horizontalement.
Pas de décors.

Une maison du 19ème siècle
Façade sur la rue.
Matériaux : pierre de taille, bois, zinc, fer forgé.
Fenêtres alignées verticalement, un œil de bœuf.
Corniche, larmier en pierre.
Décor sculpté en pierre (niche).

 

 

Vers le haut

place de Beaune

Notre parcours s'est terminé par une halte place de Beaune.

Sur cette place, il reste une façade de l'hôtel Renaissance de Jacques de Beaune, baron de Semblançay, trésorier d'Anne de Bretagne et financier du roi.

Il offrit à la ville cette fontaine en marbre.

façade de l'hôtel Renaissance
fontaine en marbre.

bibliothèque municipale

En prenant le quai d'Orléans, nous avons observé la Bibliothèque Municipale qui abrite un trésor : des manuscrits du moyen-âge.

C'est une construction récente, les formes sont très géométriques. Elle a été conçue en 1954 par Pierre PATOUT, architecte en chef de la ville de Tours.

Vers le haut

MEN
accédez à  votre espace